top of page
  • Nelly M

Tu es résistant (e) !

Je ne sais pas pour vous mais personnellement l'année 2022 a été éprouvante. La fin d'année a particulièrement mis mes nerfs à rude épreuve. Je tombais et je n'avais même pas le temps de me relever. J'ai avancé en rampant depuis plusieurs mois, avec l'impression d'être écrasée par les circonstances.


J'ai enchainé des hospithalisations pour des infections virulentes et donc des moments de grandes faiblesse physique. Pour la dernière en date quand j'étais en route pour l'hôpital, épuisée et moralement choquée je me suis dit "je n'en peux plus".


Cette affirmation m'a semblé tellement vraie! Je n'en pouvais plus et pourtant je me suis souvenu que ce n'était pas la première fois que j'avais ce sentiment. Je me suis rappelé qu'il y a quelques semaines, qu'il y a quelques mois et même quelques années j'avais déjà eu cette forte impression de ne plus en pouvoir. J'avais déjà eu ce sentiment d'atteindre mes limites et d'être au bord du craquage...et pourtant j'étais encore là.


Résister c'est "supporter quelque chose, tenir victorieusement contre quelque chose." Je pense qu'on est tous plus résistant que notre pensée veut bien le croire. Je crois qu'il est important de ressentir ce qu'on ressens et de l'exprimer. Cependant, je crois aussi qu'il est essentiel de se souvenir qu'on est résistant et que même si on a l'impression que tout notre être lâche, il y a quelque part cette énergie insoupçonnée qui va nous permettre d'avancer. On avancera peut-être en rampant ou en se tortillant difficilement mais on avancera. On prendra peut être quelques jours, quelques semaines pour pleurer et se lamenter mais on avancera.


Les épreuves sont là pour te montrer à quel point tu es résistant. Il y a eu un moment où je me suis juste dit que j'étais un énorme échec. Je voulais abandonner. Le Seigneur m'a dit que quelque soit ce que je pensais de moi même je n'étais pas quelqu'un qui abandonne. J'étais encore là. Il m'a montré toutes les fois où j'avais été aux extrémités et toutes les fois ou même sans force j'avais continué. Je marche encore avec le Seigneur. Je m'efforce toujours d'être présente pour ceux qui m'entoure. Je cherche Dieu même quand j'ai l'impression qu'il est injuste. Je participe alors même que je me sens méprisée.


Je suis sûre que si tu regardes à ton année tu verras ces moments où toi aussi tu t'es dit que c'était trop et que tu n'en pouvais plus. J'aimerais juste te dire d'être patient avec toi même, de te rendre compte que ce n'est qu'une impression aussi véridique semble t'elle. Je voudrais te dire que tes pensées te mentent et que ton expérience est plus forte que tes suppositions. Ne sois pas trop dur avec toi même. Prends le temps, rampe, tortille-toi, pleure autant que tu veux (mais sache que tu sera moche après) 😅 et avance.

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page