Les miracles existent encore

Nous attendons souvent l'intervention de Dieu. Il y a ces situations dans nos vies où on se dit : si ce n'est pas la main de Dieu, rien ne se fera.


Je suis récemment allée en vacances pour une durée de 2 semaines. Tout était organisé. En général, je suis très organisée, je déteste les imprévus et les choses de dernières minutes. Au moment du retour, j'ai fais les petites courses pour les cadeaux aux amis, petites visites d’au-revoir, et, passage obligatoire du moment... le test covid. Le nouveau sésame pour prendre un vol. Tout se passait bien, jusqu'au moment où je reçois le résultat du test covid... Il est positif, et on est exactement à 20h avant le vol...

J'ai dit plus haut que je m'aime pas les imprévus, pas vrai ? Ils me font perdre mes moyens et créent en moi un sentiment d'insécurité.


Face à cette situation, j'ai rapidement perdu la paix. Cependant, une chose s'est passé juste quelques minutes après l'annonce de ce résultat. Une parole de la Bible, m'est revenue me rappelant que Dieu est maître de nos circonstances. Cette parole m'a aidé à ne pas sombrer comme à l'habitude. Je me suis mise à proclamer que Dieu est maître de mes circonstances, Il est Seigneur sur ma vie. Les imprévus ne sont pas imprévus pour lui, il maîtrise la situation. Si ça me dépasse, ça ne peut pas le dépasser.


J'ai commencé à chercher un moyen de reporter mon vol. Le début d'un long combat... J'appelle donc la compagnie pour demander un report d'une semaine. La personne que j'ai au téléphone me dit que je serais rappelé le lendemain (le lundi) pour finaliser ma demande et payer la différence. Le lundi, pas de rappel de la compagnie. J'appelle et on me dit que ce sera fait sous peu... Et c'est ainsi que tous les jours de la semaine, j'appelais et j'avais la même réponse. Je me suis faite aider par une amie pour appeler la compagnie. Ensemble, nous avons appelé au moins 50 fois entre lundi et samedi, date à laquelle je souhaitais voyager.

Une chose que je n'ai pas dite, c'est que j'étais sensé reprendre le travail le lendemain de mon retour de voyage. Et donc, ne pouvant pas rentrer, je demande à télétravailler. Mais les conditions n'étaient pas idéales : pas d'ordinateur, mauvaise connexion, etc.

La semaine avançant, par la prière et la lecture de la parole, j'ai cette conviction que je vais voyager le samedi. Mais toujours pas de billet d'avion. Le vendredi, je vais faire mon test covid, tranquillement, par la foi... Je commence à faire mes valises. Ceux qui étaient au courant du report de mon voyage me demandent quand est ce que je rentre. Je réponds samedi.


Le fameux samedi arrive. Je me réveille, toujours pas de mail de la compagnie. J'appelle, et j'ai la même réponse : je serais rappelée sous peu... Je fais tout de même mes valises. Je reçois le résultat de mon test covid qui est cette fois négatif. ça booste ma foi. M Le vol est à 22h, et à 12h, je n'ai toujours pas de billet. J'appelle la compagnie plusieurs fois, expliquant mon problème encore et encore... Des amis se mobilisent pour m'aider à trouver une solution. L'un va à l'aéroport, malheureusement, il ne trouve personne pour résoudre le problème. L'autre m'aide à "harceler" la compagnie en appelant... mais on a les mêmes réponses, rien de concret. Et au 7e appel de la journée, alors qu'il est 16h, j'ai enfin une solution, un billet m'est envoyé. Alléluia.....Victoireeeee !


C'est ainsi que j'arrive à l'aéroport, à peine 1h avant la fin de l'enregistrement. Je prends mon vol et j'arrive chez moi. Victoireeeee !


Le Seigneur a utilisé cette situation pour m'apprendre à lui faire confiance au sujet de mes circonstances. Il est au contrôle de mes situations et des tiennes, agréables ou pas agréables. Alors, peu importe ce que Dieu t'a promis, soit patient. Ta réponse est en chemin. Garde la foi, car même à la dernière seconde Il est capable d'intervenir.






63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

À l'annonce d'une maladie chronique commence un processus qui s'apparente à celui d'un deuil. Il faut dire au-revoir à la personne qui n'était pas malade et embrasser la nouvelle version de soi. Celle