La louve

10 ans, qu'on s'est rencontré, 10 ans qu'elle a fait de mon corps sa tanière. Elle peut se terrer et rester calme à sa manière.


Elle peut aussi débouler sans prévenir, avec elle rien ne sert de prévenir ni même de guérir. Elle s'est installé, dans mon cerveau, mes reins, mes poumons, ses crocs elle a planté.


Ma peau porte ses stigmates, ses griffures répétées on pourrait croire qu'elles ne me font plus mal. On pourrait croire qu'avec le temps j'aurai appris à cohabiter. Mais au risque de vous émouvoir ce n'est pas le cas, chacunes de ses morsures réveille les anciennes blessures.


Parfois dans la nuit obscure je repense à ma vie avant, avant que sa silhouette hurle dans mes nuits, hurlements qui sème la panique, m'asphyxie, remplissent ma gorge d'anxiété.


10 ans que j'abrite une louve, a chaque étape de ma vie elle m'eprouve, je ne sais jamais quelle réaction elle aura et qu'elle parti de son abri sera détruit.

J'essaye et jusqu'à la fin de ma vie j'essayerai de composer avec ce canidé bien installé.


J'essayerai de cicatriser de toute ces morsures, de cautériser toutes les coupures. J'essayerai de l'accepter, d'arrêter de lutter, de la domestiquer, tant pis si son regard habillera toujours mes cauchemars.


Tant pis si ces yeux empreints de destruction et de violence suivent tout mes mouvements. J'essayerai encore et encore de vivre avec toi lupus, à ce jeu personne ne gagnera ou bien si peut être la vie. L'envie de vivre peut importe ma compagne velue.


Je ne sais pas ce que tu traverses, ce que tu endures dans le silence mais la vie est plus forte que tout. Avance, essaye encore et encore peu importe le nombre de fois que tu tombes. La Bible dit : est ce que l'on tombe sans se relever ? (Jérémie 8:4)


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout