• Nelly M

Croyante et étudiante


Après avoir donné sa vie au Seigneur on peut connaitre plusieurs batailles pour trouver un

équilibre entre vie étudiante et vie spirituelle. J'ai trouvé le mien en ne considérant

pas les choses séparément. Je suis un tout et j'ai juste changé. Chaque domaine de

ma vie était désormais saupoudré de Christ, c'était ça qui avait changé.


Je prends très au sérieux mes études, j'aime l'école, j'aime apprendre. J'ai cru en quatrième année de mon cursus d'ingénieur. Je n'avais pas de préjugés sur le fait de croire en étant jeune, je n'avais pas de préjugés sur le fait de croire tout court vu que pour moi j'avais déjà cru !


Les trois choses qui m'ont vraiment aidé jusqu'ici sont :


  • Avoir des objectifs.

J'ai des objectifs clairs dans mes études et dans ma recherche de Dieu. Je fais ce qui me permet de poursuivre mes objectifs dans ces deux domaines. Quand il y a un conflit entre les deux, je demande conseil. Un objectif est simple, mesurable, il à une date limite d'accomplissement et te permet de te dépasser tout en restant réalisable.



  • Être organisée.

J'ai appris à m'organiser, à gérer mon temps et je n'ai pas peur de travailler dur. L'organisation te permet de ne pas avoir comme excuse "je n'ai pas le temps de chercher Dieu". On ne le dira jamais assez, quand on aime, on donne, on se donne et on donne son temps. Le temps est une chose extrêmement précieuse car extrêmement périssable. Il est important de donner du temps à Dieu. C'est peut-être là que le challenge se trouve pour plusieurs : la capacité de dégager du temps pour Dieu, sans que cela n'impacte ses études.


Avoir des objectifs clairs sert à s'organiser car on sait déjà quelles activités prioriser. Certaines de mes activités ont dû changer car elles n'étaient plus en accord avec mes priorités. J'allais par exemple privilégier le temps d’enseignement au fait de regarder un film avec mes colocs, de la même manière que mes heures de révisions passaient avant un billard.


Pour bien s'organiser, il faut être honnête avec soi, analyser le temps qu'on a et ce qu'on en fait. On se rend souvent compte qu'on en gaspille une grande partie. Identifier les sources de pertes de temps et apprendre à les éliminer change la vie. Avec un peu d'organisation on arrive à donner à chaque domaine une place bien précise dans le temps.

  • Être disciplinée.

J'ai des routines dans ma marche avec Dieu qui une fois qu'elles ont été mise en place n'ont quasiment plus bougé et sont devenues des automatismes. Ainsi elles se maintiennent même quand la pression des cours s'intensifie. Il n'y a donc pas de périodes de l'année où ma recherche de Dieu est mise de côté. Créer des nouvelles habitudes prend du temps mais cela en fait gagner beaucoup plus tard. Par exemple me lever plus tôt pour avoir un temps de méditation de la Parole, un temps de prière et un temps de lecture de la Bible m'a demandé quelques mois mais 4 ans plus tard ma routine matinale est quasiment la même, période d'examen ou pas.


Ce qui a changé c'est la manière dont je vois mes études, plus le temps passe, plus je vois comment mes études sont un instrument entre les mains de Dieu. Le Seigneur m'a rassuré sur le fait que bien qu'ayant cru après mon orientation, IL était au contrôle, IL était Dieu avant que je ne crois, IL restait Dieu maintenant que j'avais. Mon chemin, tout mon chemin, c'était Lui qui le guidait et tout avait un but. Ainsi mon service à Dieu c'est être une étudiante qui fait briller Christ dans cet aspect de ma vie. Je dois faire briller Christ partout où je suis.


J'ai appris que j'appartenais à un Dieu, grand, admirable qui mérite le meilleur. Dans chaque domaine de ma vie, je veux lui donner le meilleur. Je veux être la meilleure fille que je puisse être, la meilleure amie que je puisse être, et bien sûr la meilleure étudiante que je puisse être. Je me compare à moi même. J'ai été faite avec certaines capacités, je fais avec les talents que le Seigneur m'a donné. Tu peux faire le meilleur avec ce que le Seigneur t'a donné.


Pour conclure, j'ai donné mes études au Seigneur de sorte que je ne suis pas tiraillée entre deux choses. Quand je suis en train de réviser, je ne me dis pas que ce n'est pas spirituel. Je ne suis pas frustrée quand je ne peux pas être à tous les programmes de mon église. En poursuivant l'excellence, en travaillant à avoir un bon témoignage et en parlant de Dieu sur mon campus je sers le Seigneur. Je fais ma part.


PS: que cela ne soit pas une excuse pour éviter les réunions et les programmes de ton église, ils sont là pour te faire grandir donc autant que tu peux joins toi au Corps !


47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout