Aie un but !

Avant de croire en Dieu et de donner ma vie à Jésus je ne rédigeais pas mes buts, ma vie se résumait bien souvent à réussir mes études pour obtenir la vie dont je rêvais. Réussir mon année, puis la suivante, jusqu'au diplôme, trouver un travail de "coopérant", être sur le terrain, concevoir des projets qui pourraient améliorer la vie de plusieurs , changer le monde à ma petite échelle... C'étaient cela mes rêves, mes ambitions. J'étais motivée, déterminée, je m'accrochais à cela pour avancer. Quand je suis tombée malade, certains médecins m'ont suggéré de changer de voie, trop long, trop dur mais je savais ce que je voulais. Quand les séances de chimio me vidaient de toute mon énergie, je m'accrochais parce que je voulais vivre mon rêve. Quand les douleurs surgissaient et hantaient mes nuits je me levais tout de même, le regard hagard pour aller à l'école parce que je savais ce que je voulais.


Lorsque j'ai embrassé la foi chrétienne mes rêves ont changé, du moins j'avais désormais un nouvel objectif, je devais connaitre ce Dieu que je venais de rencontrer. J'étais obsédé par ce nouvel objectif et c'est la raison pour laquelle j'ai fait du progrès. Je le voulais. Qu'est ce que tu veux ? Si tu n'attends rien de la vie, elle ne vaut pas vraiment la peine d'être vécue !


L'avantage d'avoir un objectif c'est de ne pas s'éparpiller, d'être concentré et sélectif. Ta vie n'est pas juste un amoncellement de jours, c'est un ensemble d'actions mises en place pour atteindre ton objectif. C'est le fait d'avoir un but qui te donne l'envie et la motivation quand les circonstances sont difficiles. Paul pouvait dire "je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but" (Philippiens 3:13-14). Il avait un but, il était concentré, son but l'obnubilait, c'est ce qui lui a parmi d'être cet exemple, cet héros de la foi. Il savait ce qu'il voulait et cela le poussait vers l'avant. Il pouvait courir parce qu'il savait où il voulait aller. Qu'est ce que tu veux ? Tout commence par là sinon tu n'as pas la force motrice pour avancer.


Quand tu es perdu dans une gare tu ne peux pas courir pour attraper ton train ! Tu cours quand tu sais ou tu vas, quand ton plan est clair. Le plan on en parle la semaine prochaine.


En attendant portez vous bien et bonne année !














52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout