Accepter le pardon de Dieu

Il y a des moments dans ma vie où j'ai eu l'impression d'avoir tout gâché. Je ne voyais que mes erreurs, mes désobéissances et cela m'accablait. Je ruminais les échecs, je ressassais les erreurs et je me mortifiais longuement. Tout était remise en cause, auto-flagellation, dépréciation. Je me trouvais nulle, inutile, mes rencontres avec Dieu étaient souvent pleines de larmes amères. Je me repentais encore et encore et même si Dieu me disait qu'Il me pardonnait je persistais dans cet état de lamentation.

A cause de cela je perdais totalement confiance en moi, la motivation s'en allait et je préférais ne rien faire "qu'encore tout gâcher". La peur de l'échec s'installait et était rapidement suivie de la culpabilité du fait de ne rien faire ou de ne pas faire assez. Un véritable cercle vicieux.


J'avais beau parler aux autres de Jésus qui pardonne, qui libère, qui guérit mais je ne le vivais pas. Je pouvais savoir que Dieu pardonne, oublie et qu'Il est miséricordieux, mais dans ma douleur cette connaissance ne produisait rien. La première fois que cela m'est arrivé j'ai eu la chance d'en parler à un ami. Il a comparé ma situation à celle de quelqu'un qui est au tribunal. Le juge ne le condamne pas bien qu'il soit coupable, cependant il reste devant celui-ci et dit : "non non ce n'est pas juste punis-moi, punis-moi, punis-moi. Ne vois-tu pas que ce que j'ai fait est horrible ? Punis-moi, punis-moi." On est d'accord que c'est ridicule, et que la personne devrait juste se réjouir d'avoir été graciée et quitter le tribunal pour continuer sa vie.


Ce qui fait qu'on reste à chercher une punition, c'est notre ego, le MOI JE. La justice divine n'a pas de sens pour lui, elle est trop gentille, trop facile, trop simple. L'ego ne comprend pas la grâce, il ne comprend pas que bien qu'ayant mérité un châtiment tu t'en sorte pardonné. C'est au-dessus de ses forces et alors il se dit que si Dieu n'a pas puni alors il faut que tu te punisses toi-même. Il va ainsi constamment t'accuser et te conduire à douter de toi, à te montrer toutes tes failles... Et lorsque tu voudras l’arrêter il te dira "mais qui est coupable? C'est un fait, c'est toi, c'est de ta faute !" J'ai entendu cette voix de l'ego tant de fois que j'ai fini par la croire. La justice de l'ego et la justice divine sont différentes. Oui Dieu est ce juge qui, si on se confesse sincèrement et se repent, nous pardonne et oublie nos péchés. On peut alors reprendre le cours de nos vies et avancer. Ce n'est pas parce que Dieu est injuste, c'est parce qu'un autre a payé le prix. Jésus-Christ de Nazareth est mort sur cette croix pour que si tu te repens et l'accepte alors oui tu peux reprendre le cours de ta vie, il n'y a plus d'accusation contre toi.


Je sais ces choses mais il y a des moments où on a besoin de se les rappeler car la voix de l'ego est forte, très forte, elle vocifère, tandis que celle du Saint esprit est douce. La prochaine fois que tu te retrouveras dans cette situation avec ces pensées négatives qui t'assaillent et cette culpabilité chevillée au corps souviens-toi de ce que Christ a fait pour toi sur cette croix. Repens-toi sincèrement et crois que Dieu t’a pardonné. Accepte le pardon et pardonne toi aussi, tu es humain, faillible mais perfectible. Le plus grand orgueil est de croire que tu es trop fort pour tomber et donc de ne pas te pardonner toi-même pour tes péchés. Le nom du Seigneur est élevé au-dessus de tous les noms, alors Son pardon est de même au-dessus de tout pardon. Dis-toi que si le grand Dieu t’a pardonné, tu n’es personne pour te retenir. Crois qu'en Lui tu as toutes les ressources pour avancer même si c'est difficile, même si tu as peur.


61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout